Vos auxiliaires de vie spécialisé(e)s

Avec une assistante de vie motivée, vous retrouverez le plaisir des moments vrais

Nos auxiliaires de vie prennent soin des personnes âgées atteintes de troubles de la mémoire, d’une maladie d’Alzheimer ou apparentée.

Notre atout, c’est d’avoir une équipe spécialisée dans l’aide à domicile des personnes âgées désorientées.

Notre équipe est formée et qualifiée pour l’accompagnement des personnes âgées avec :

  • des pertes de mémoire
  • des problèmes d’orientation dans des lieux familiers
  • des impossibilités à réaliser des tâches de la vie de tous les jours auparavant habituelles
  • des troubles de communication
  • de la confusion
  • des comportements perturbés, incompréhensibles…

Toutes ces complications génèrent de l’angoisse, des inquiétudes, de la dépression ou de l’agressivité, des risques de sécurité.

Savoir accompagner une personne atteinte de troubles cognitifs ne s’improvise pas : la bonne volonté peut beaucoup, mais elle ne suffit pas. Vous avez besoin de compétences très particulières.

Grâce à l’accompagnement d’une équipe bienveillante de proximité, spécialisée et bien coordonnée, votre vie se poursuit avec sérénité.

Car nous vous faisons bénéficier de nos compétences spécifiques et pertinentes.

Nous avons choisi de nous spécialiser pour accompagner uniquement les personnes âgées subissant des troubles de la mémoire.

Nos auxiliaires de vie développent des savoirs faire et des savoirs être professionnels très spécialisés, utiles et valorisants.

La mutualisation des compétences est favorisée dans les réunions mensuelles d’analyse de la pratique qui sont rémunérées.

Dans le même temps, nous sommes attentifs au management de proximité.

Chaque auxiliaire de vie bénéficie régulièrement d’un entretien individuel avec l’équipe de Direction.

Cette organisation profite aux familles et aux personnes accompagnées. Elle vous garantit un meilleur suivi.

C’est un choix assumé de nous limiter en nombre de personnes accompagnées et donc en nombre de salarié(e)s. Chacune et chacun mérite notre pleine attention.

Les auxiliaires de vie vous accompagnent le mieux possible, et nous les accompagnons le mieux possible.

En tant que référente des équipes et des familles, Isabelle LE DROUMAGUET, Responsable Coordinatrice, permet à tous d’être bien informés sur les objectifs et la planification des interventions.

Elle assure le tutorat lors des prises de poste, mais aussi tout au long des plans d’aide.

Elle garantit la continuité des services.

Avec son expérience et sa compétence d’Infirmière Diplômée d’Etat, son rôle clef de coordination est pour tous un gage de sérénité.

L’essentiel de notre qualité de service provient du travail d’équipe.

Notre prise en soin des personnes âgées atteintes d’une maladie cognitive s’inspire des méthodes professionnelles développées par l’Institut Gineste Marescotti : l’HUMANITUDE

Les fondateurs de l'HUMANITUDE, la démarche de prise en soin spécialisée Alzheimer avec la fondatrice de Au Jour Le Jour
Isabelle LE DROUMAGUET avec Rosette MARESCOTTI à Bordeaux
Les fondateurs de l'HUMANITUDE, la démarche de prise en soin spécialisée Alzheimer avec la fondatrice de Au Jour Le Jour
Isabelle LE DROUMAGUET à Nantes avec Yves GINESTE

Les auxiliaires de vie qui interviennent auprès des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs doivent être soutenu(e)s et valorisé(e)s.

Savez-vous que 72% des services d’aide estiment que les interventions auprès des personnes atteintes de troubles cognitifs sont plus compliquées que celles pratiquées auprès des autres personnes âgées ?

La plus fréquente des difficultés est liée aux troubles de l’humeur et du comportement, selon 82% des services, tandis que 54% d’entre eux soulignent les problèmes de communication rencontrés.

L’aide à domicile est pourtant essentielle, d’autant plus que 43% des services observent des situations d’épuisement de l’aidant familial (enquête de la Fondation Médéric Alzheimer 2012).

Nos auxiliaires de vie accomplissent donc jour après jour un métier difficile, impliquant physiquement et émotionnellement, avec des horaires compliqués et des déplacements fréquents.

Pour autant, la convention collective des entreprises de services à la personne n’est pas favorable aux salarié(e)s.

Si on veut améliorer les conditions de travail, il faut le faire avec la contrainte que le prix des services facturés aux familles reste raisonnable.

Nous sommes vigilants sur ces arbitrages et tentons de faire au mieux, avec une réelle ouverture sociale, et dans l’intérêt de tous.

Voir nos offres d’emploi.